" /> listes noires - מידע לאנשים עם מוגבלויות
Aller au contenu
Home » הפוסטים באתר » listes noires

listes noires

À:

Sujet: sites en ligne.

Chers Madames/ Messieurs.

Comme vous le savez, il existe sur Internet des sites Web ou des logiciels dont le but est de nuire aux utilisateurs, tels que le phishing, le spoofing, etc.

Où puis-je trouver une liste de ces sites ?

Salutations,

assaf benyamini.

 

A. Vous trouverez ci-dessous les messages que j’ai partagés sur le réseau social Facebook: 

1)Une personne vient pour un traitement psychiatrique.

Patient (secouant): “J’ai des peurs et des angoisses très graves.”

Psychiatre (hausse la voix, crie et se fâche) : “Sache que si tu n’arrêtes pas tes peurs, je vais te tuer et te droguer avec les médicaments que je vais te donner !!! Et que ce soit clair – tu ne le fais pas venez me voir avec des peurs !!! Comprenez-vous cela ??” .

Hahaha…

2) Une personne vient chez le médecin à cause de douleurs à l’estomac.

Patient : “J’ai mal au ventre. J’ai du mal à digérer la nourriture.”

Docteur : ” Dis-moi, pourquoi tu te moques de moi ? Alors, que pensez-vous de la digestion des aliments ? C’est un fait que je digère ! !!”.

Patient (pleurant amer et effrayé): “Mais j’ai vraiment mal, j’ai vraiment du mal à digérer – comprenez-moi”.

Docteur (s’énervant encore plus): “Si je vous ai dit de digérer, alors vous digérerez !! Ne discutez pas avec moi – je suis médecin et je suis un professionnel – le champion du monde des sciences de la santé et de la sagesse . Oserez-vous discuter avec moi? Je sais mieux que vous ce que vous ressentez – digérez déjà la nourriture et quittez la clinique immédiatement !!”.

3) Une personne vient voir un psychiatre :

“Docteur, donnez-moi s’il vous plaît quelque chose pour me calmer… s’il vous plaît, je ne suis pas calme.”

Psychiatre : “S’il vous plaît, venez avec moi dans la cour – nous aurons une courte bagarre. Cela vous calmera sûrement.”

Patiente : “D’accord”.

Psychiatre (déclenche l’alarme) : “Il y a un patient violent ici, qui ose lever la main contre les médecins – et pas seulement contre les médecins, mais contre moi – l’homme pour qui le soleil et la lune existent !!! Arrêtez-le immédiatement – il est dangereux !!! A cause de lui il n’y aura plus de soleil ! !!”.

mdr…

4) Une personne hospitalisée en service psychiatrique s’adresse à un médecin :

“Docteur, j’ai mal à la tête.”

Docteur : “Vous avez une conversation avec le psychologue demain – vous devez savoir pourquoi vous pensez avoir mal à la tête.”

Patient : “Je ne pense pas avoir mal à la tête – vraiment. Vérifiez-moi s’il vous plaît !”.

Docteur : “Savez-vous pourquoi vous avez mal à la tête ? Parce que vous n’avez pas de cerveau. Les imbéciles ont tout le temps mal à la tête – c’est comme ça !!! Vous êtes venu en psychiatrie – signe que vous êtes idiot !!!”.

Patient (criant – puis tombe par terre et perd connaissance) : “Je n’en peux plus – vérifie-moi !! S’il te plaît !”.

Psychiatre dans le service (se met en colère, prend le patient de force et le jette dans une des chambres) : “Arrêtez de faire des jeux !! Je vais bientôt finir mon service et rentrer à la maison – vos maux de tête intéressent ma grand-mère !!!” .

 

5) Un patient dans un service psychiatrique à un médecin : « J’ai des pensées.

Psychiatre (se fâchant) : ” Avez-vous quoi ? Des pensées ? C’est un service psychiatrique et vous ne pensez pas ici ! Ne vous avisez pas de ce que vous avez le droit de penser ! Je suis vous prévenant une dernière fois !!!”.

Patient: “Mais j’ai vraiment des pensées. Je pensais que je visitais votre maison.”

Psychiatre (devenant encore plus en colère) : “Tu ne viendras jamais, mais jamais chez moi !! Espèce de gamin !! J’ai étudié à l’université et j’ai des diplômes et tu es malade – alors reste malade !! Arrête immédiatement, mais immédiatement avec tes pensées ! !!”.

Patient : “Mais ce n’est pas vrai – j’ai le droit de penser.”

Les médecins se consultent entre eux: “Faisons-lui des injections de sédatifs – que pendant un mois entier, il ne pourra pas bouger du lit. Laissez-lui apprendre une leçon – nous seuls, les psychiatres, sommes autorisés à penser.”

 

6) Un patient hospitalisé dans un service psychiatrique s’approche du médecin et lui demande : “Dis-moi, tu connais la psychiatrie ?”.

Psychiatre: “Quelle est cette question stupide? Bien sûr que je connais la psychiatrie. J’ai obtenu un baccalauréat, deuxième, troisième et quatrième – et pour vous, également cinquième !!! J’ai étudié à la plus haute université des sciences psychiatriques et de la sagesse médicale – les psychiatres ont inventé la sagesse !!! Je sais tout sur la psychiatrie, et la connais comme ma poche !!”.

Patient : “Et connaissez-vous vraiment la paume de votre main ?”.

Psychiatre (commençant à s’énerver) : “Arrête de me harceler et de me poser des questions stupides !!! Je connais la paume de ma main – qui ne connaît pas sa paume ??”.

Patient : “Moi. Je ne connais pas la paume de ma main.”

Psychiatre (déclenche l’alarme dans le service): “Il y a un patient qui somnole ici – posant des questions stupides, ne connaissant pas la paume de sa main, et le pire de tout – étant impoli envers leur altesse les psychiatres !!”.

Patient : “Je plaisantais avec vous – bien sûr, je connais la paume de ma main.”

Psychiatre : “Nous allons maintenant vous envoyer à l’isolement pendant un mois – peut-être qu’ainsi vous apprendrez à ne pas être impoli avec les psychiatres. Nous ne plaisantons pas – vous nous parlerez toujours, mais toujours la tête baissée et vos yeux baissés – comprenez-vous cela ? Et vous n’osez jamais essayer, ou même penser à rire avec nous !! Nous sommes 10 fois à la puissance 1000 plus intelligents que vous, misérable psychédélique endommagé. Peut-être que c’est comment tu vas apprendre!!!”.

7) Une grande conférence de l’Association des Psychiatres a lieu.

Le directeur de la conférence ouvre ses propos et dit :

“Nous, les psychiatres et champions du monde et de l’univers pour tout et n’importe quoi, devons discuter de l’élimination des éléments indésirables des malades mentaux de notre société, afin de créer un meilleur environnement de vie pour nous tous. Qui s’y oppose ?”

Silence dans la salle.

Soudain, une personne handicapée mentale entre en scène en se faisant passer pour une psychiatre du syndicat, qui a secrètement écouté les paroles : “Je pense que ce serait bien pour les personnes handicapées mentales de s’intégrer dans la société – ce serait bien pour nous et pour la société dans lequel nous vivons.”

Le directeur de la conférence : “Je dois maintenant attraper le psychiatre désobéissant, le retirer du syndicat, le suspendre et le traduire en justice.”

Une agitation éclate dans la salle. Les participants à la convention demandent au réalisateur d’arrêter leur ami, dont personne ne connaît la véritable identité, qui entre-temps a pris la fuite en panique. Le directeur de la convention commence à poursuivre l’homme – tout en recevant les acclamations des participants à la convention : “Attrapez-le vite. C’est une poursuite sacrée !!!”.

Alors qu’ils étaient dans la rue, l’homme en fuite est monté dans sa voiture et a commencé à s’éloigner des lieux. Le directeur de la réunion monte également dans sa voiture et la poursuite se poursuit dans les rues de la ville.

Le directeur de l’association des psychiatres conduit sauvagement et imprudemment – écrase deux personnes à mort alors que sa voiture entre en collision et reste coincée dans un arbre qui se trouvait dans la rue – et malheureusement pour lui près du commissariat.

Les policiers arrêtent immédiatement le conducteur – lui attachent les deux mains avec des menottes et lui demandent d’expliquer ses actions et sa conduite sauvage.

Le chauffeur psychiatre explique à la police : “Je menais maintenant une sacrée course-poursuite.”

Les policiers sont en colère et mettent également des menottes aux jambes du suspect : “Vous venez maintenant à l’arrestation avec nous !!! Nous verrons qui est plus saint que qui – nous ou vous !!!”.

8) Un psychiatre du service demande à un patient : “Comment allez-vous aujourd’hui ?”.

Patient : “Je vais bien… Je vais bien… Je vais bien…”.

Le psychiatre commence à perdre patience et à s’énerver : « Qu’est-ce que je t’ai demandé ? Tu n’as qu’à dire comment tu vas ? Alors pourquoi diable ne peux-tu pas répondre !! ».

Patient : “Je vais bien… Je vais bien… Je vais bien…”.

Un psychiatre emmène de force le patient devant le comité : “Ça ne t’aidera pas – tu répondras quand un psychiatre te posera une question !!!”.

De nombreux membres du personnel siègent au comité et, à son ouverture, on demande au patient : “Comment vous appelez-vous ?”.

Patient : “Mon nom… mon nom… mon nom…”.

Psychiatre du comité : “Que va-t-il se passer ? Tu n’es même pas prêt à dire ton nom – donc au cas où tu n’aurais pas compris, je te redemande : Quel est ton nom ? Et cette fois tu répondras !!! “.

Patient : “Mon nom… mon nom… mon nom…”.

Le psychiatre se met en colère et secoue fortement le patient : “Dites-nous immédiatement votre nom !!”.

Un patient perd connaissance et s’effondre.

Un psychiatre appelle le centre d’urgence, et l’opératrice répond : “Bonjour, comment puis-je aider ?”.

Psychiatre : Nous avons ici un patient qui a perdu connaissance et s’est effondré. Emmenez-le rapidement aux soins intensifs.”

Opérateur : “Et comment s’appelle le patient ?”.

Psychiatre : “Il n’a pas accepté de nous dire son nom – mais peu importe. Sa vie est en danger – venez vite !!!”.

Opérateur : “Je suis désolé – mais sans le nom d’un patient, je ne peux pas ouvrir d’appel.”

Membres du personnel dans la salle du médecin: “Alors peu importe, dites votre nom – l’essentiel est qu’ils sauvent le patient !!”.

Psychiatre : “Et si je dis mon nom ?? Il y a une limite !!! C’est un patient et je suis psychiatre !!!”.

Un psychiatre revient vers l’opératrice et plaide : « Je ne connais pas le nom du patient – mais peu importe. Venez vite et occupez-vous-en déjà. Je ne veux pas la responsabilité d’un patient décédé dans mon service ! !!”.

Opérateur: “Je suis vraiment désolé – mais il mourra dans votre service. Ce sont les procédures. Les procédures sont plus importantes que de sauver des vies – avec cela, vous serez sûrement d’accord !!”.

9) Un homme marche dans la rue avec des poches pleines de sacs en plastique vides. Un policier passe et demande : « Qu’est-ce que vous avez dans vos poches ? ». Un citoyen : « Je n’ai rien dans mes poches. » Le citoyen continue à marcher.

Un policier lui barre le chemin et redemande : “Montre-moi ce que tu as dans tes poches !!!”.

Un policier met la main dans les poches de l’homme : “Ça ne t’aidera pas – dis-moi ce que tu as dans tes poches !!”. Le citoyen touche la main du policier et explique : “Rien – juste des sacs plastiques vides !!!”. Policier : “Vous m’avez touché la main !!! Vous êtes arrêté pour entrave à un policier dans l’exercice de ses fonctions !!!”.

Hahaha…

10) Et cette fois une histoire complètement différente – sérieuse et en aucun cas humoristique. L’histoire est apparemment une histoire vraie – que j’ai entendue oralement il y a de nombreuses années (j’écris ces mots en décembre 2022) d’une personne dont le nom, ou tout détail d’identification à son sujet, je n’écrirai pas pour des raisons confidentielles.

Je tiens à souligner que je ne sais pas à ce jour si cette histoire très précise a été écrite.

 

L’histoire commence dans la République allemande de Weimar, qui, comme nous le savons, a existé de la fin de la Première Guerre mondiale jusqu’à la montée du régime nazi le 30 janvier 1933.

Un Juif travaille pour un propriétaire d’usine allemand nommé Miller (comme vous le savez, un nom allemand très courant). Chaque matin, en arrivant au travail, l’ouvrier juif dit à son employeur : « Bonjour, M. Miller ». Apparemment, la salutation “bonjour” est assez routinière – et sans signification particulière.

A partir du moment où les nazis sont arrivés au pouvoir, leurs chemins ont divergé : le Juif, comme beaucoup de ses amis, a été renvoyé de son travail et déporté dans le ghetto – et le même Miller s’est enrôlé dans la Wehrmacht.

Quelques années passent encore – et à la suite de la persécution des Juifs, qui, comme nous le savons, s’est aggravée, ce Juif est envoyé dans un camp de concentration – et se retrouve dans l’une des infâmes “sélections”.

Il voit soudain devant lui le même M. Miller, qui occupait apparemment un poste de direction dans le même camp. Le Juif reconnaît Miller – mais Miller ne le reconnaît pas. Quelques instants avant qu’il ne soit censé être envoyé à l’extermination, le Juif se place devant M. Miller et lui dit : « Bonjour, M. Miller. M. Miller se souvient soudain de son ancien employé et de sa salutation “bonjour” – et dit : “Non. Je vous libère tout de suite. Je veillerai à ce qu’aucun mal ne vous soit fait.” Pour autant que l’on sache, M. Miller a tenu sa promesse et, risquant énormément sa vie, il s’est assuré que son ancien employé ne soit pas exécuté – et apparemment ce Juif a bien survécu à l’Holocauste – et tout cela grâce à ce “bonjour” déclaration qui était si apparemment dénuée de sens à l’époque.

Bien sûr, beaucoup de questions moralement difficiles peuvent se poser ici (le même Juif a survécu alors que beaucoup de ses amis sont morts). Et la conclusion est aussi glaçante : comment quelque chose qui semblait si insignifiant à l’époque est soudainement devenu si fatidique.

Je voudrais souligner que je n’ai pas de détails supplémentaires qui manquent ici : je ne sais pas de quel camp il s’agissait, quelle année ou date ou quel était le nom de ce Juif et ce qui lui est arrivé après la Seconde Guerre mondiale et la L’Holocauste a pris fin. Et bien sûr, il manque beaucoup d’autres détails ici, comme dans quelle ville d’Allemagne se trouvait cette usine, ce qui y a été produit et si cet Allemand a reçu le droit de Juste parmi les Nations – tout cela m’est inconnu.

11)Un vieil homme atteint de démence avancée monte dans un taxi. Il remet au chauffeur une note sur laquelle est écrit l’endroit où il doit se rendre.

Le chauffeur : “Je cours un mètre.” Le passager ne répond pas.

Le chauffeur : “D’accord, mettez votre ceinture de sécurité.” Passager qui ne répond pas.

Le conducteur (en colère, et attache lui-même la ceinture de sécurité du passager): “C’est quoi ton problème – quel est le problème avec le port de la ceinture de sécurité !!”. Passager qui ne répond pas.

Un taxi roule et arrive à destination.

Le chauffeur : “Qu’est-ce que tu regardes comme ça ? Paye-moi et sors du taxi !!”.

Passager : “J’ai oublié de l’argent”.

Conducteur : “Arrêtez déjà vos bêtises ! Payez-moi – sinon, je vous commande une voiture de police !”.

Passager : “C’est quoi la police ?”.

Chauffeur: “Bientôt, je vais vous montrer ce que sont les policiers. Je les ai appelés. Ils viendront bientôt.” Passager qui ne répond pas.

La police arrive et le chauffeur de taxi leur dit: “Il y a un passager ici qui ne veut pas me payer – et prétend qu’il ne sait pas ce que sont les policiers.”

Policiers: “Eh bien, bientôt il saura ce que c’est que la police !!”.

Les policiers se tournent vers le passager : “Venez avec nous s’il vous plaît. Nous vous emmenons en garde à vue !!”. Passager qui ne répond pas.

Les policiers sont en colère, emmènent de force le passager jusqu’à la voiture et l’emmènent pour l’arrêter.

Au poste de police, ils demandent au détenu : “Comment t’appelles-tu ? De quoi es-tu accusé ?”.

Homme arrêté : “Quoi ?? Une maison ???”.

Les enquêteurs de la police : “Répondez à ce qu’on vous demande !! Nous ne vous avons pas posé de questions sur une maison – nous demandons pourquoi vous êtes arrêté !!!”.

Homme arrêté : « Chez moi, chez moi ».

Les enquêteurs se moquent du détenu : « Il a probablement un problème de compréhension. Nous le mettrons en garde à vue pour la nuit, nous l’aiderons à commencer à comprendre.

Au cours de la nuit, le détenu est mort – et la police a retrouvé son corps tôt le matin et s’est mise à rire : “Regardez – il n’a pas oublié de mourir. Un signe qu’il avait une excellente mémoire. Nous avons réussi à arrêter un criminel très dangereux – Shafo, et bravo à vous pour votre activité déterminée, le haut niveau opérationnel et le grand professionnalisme avec lequel nous avons arrêté un escroc qui ne paie pas une course en taxi !!”.

 

B. Vous trouverez ci-dessous mes lettres à “filmindependent.org”:

ma lettre à “filmindependent.org”.

Yahoo/envoyé

Benjamin Asaf<[email protected]>

À:

[email protected]

dimanche 11 décembre à 16:24

À : “filmindependent.org”.

Sujet: Outils technologiques.

Chers Madames/ Messieurs.

Depuis 2007, je participe à la lutte pour les handicapés en Israël – une lutte connue pour être également largement couverte par les médias.

L’un des moyens par lesquels nous essayons de faire avancer la lutte est d’utiliser divers outils technologiques : écrire sur les réseaux sociaux, ouvrir des sites Web et essayer de les promouvoir et de les améliorer, gérer des communautés virtuelles, etc.

Ma question à cet égard est : Est-il possible pour votre entreprise ou organisation de proposer des outils technologiques qui peuvent nous aider dans notre lutte ? Et si oui, dans quels domaines et comment ?

Cordialement,

Assaf Benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée A-Appartement 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAËL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mon site Web :https://www.disability55.com/

3) Le 10.7.2018, j’ai rejoint un mouvement social appelé “Overcome” – désactivé de manière transparente. Nous essayons de promouvoir les droits des handicapés transparents, c’est-à-dire des personnes comme moi qui souffrent de problèmes médicaux et de maladies très graves qui ne sont pas visibles de l’extérieur – une invisibilité externe qui cause une discrimination très sévère à notre encontre.

La directrice du mouvement, qui en est également la fondatrice, est Mme Tatiana Kaduchkin, et peut être contactée au 972-52-3708001.

Temps de réponse téléphonique : du dimanche au jeudi de 11h00 à 20h00. Heure d’Israël – à l’exception des fêtes juives et de diverses fêtes israéliennes.

4) Voici quelques mots explicatifs sur notre mouvement, tels qu’ils sont parus dans la presse :

Tatiana Kaduchkin, une citoyenne ordinaire, a décidé de créer le “Overcome”

mouvement avec l’aide de ce qu’elle appelle les “Transparent Disabled”. Jusqu’à présent, environ 500 personnes de tout l’État d’Israël se sont rassemblées pour son mouvement. Dans une interview accordée à Channel 7 Diary, elle parle du projet et des personnes handicapées qui ne reçoivent pas une aide appropriée et suffisante des parties concernées, simplement parce qu’elles sont transparentes.

Selon elle, la population handicapée peut être divisée en deux groupes : les personnes handicapées en fauteuil roulant et les personnes handicapées sans fauteuil roulant. Elle définit le deuxième groupe comme “handicapés transparents” parce qu’elle dit qu’ils ne reçoivent pas les mêmes services que les handicapés en fauteuil roulant, même s’ils sont définis comme ayant un handicap de 75 à 100 %. Ces personnes, explique-t-elle, ne peuvent pas gagner leur vie par elles-mêmes et elles ont besoin des services supplémentaires auxquels ont droit les personnes handicapées en fauteuil roulant. Par exemple, les handicapés transparents reçoivent une pension d’invalidité faible de l’Institut national d’assurance, ne reçoivent pas certains suppléments tels que l’allocation de services spéciaux, l’allocation d’accompagnement, l’allocation de mobilité et ils reçoivent également une allocation inférieure du ministère du Logement.

Selon une étude menée par Kaduchkin, ces personnes handicapées transparentes ont faim de pain malgré la tentative d’affirmer qu’en Israël en 2016, il n’y a personne qui a faim de pain. L’étude qu’elle a menée indique également que les taux de suicide parmi eux sont élevés.

Dans le mouvement qu’elle a fondé, elle travaille à l’inclusion transparente des personnes handicapées sur les listes d’attente pour les logements sociaux. C’est parce qu’elle dit qu’ils n’entrent généralement pas dans ces listes même s’ils sont censés être éligibles. Elle tient de nombreuses réunions avec des membres de la Knesset et participe même aux réunions et aux discussions des commissions compétentes de la Knesset, mais elle dit que ceux qui peuvent aider n’écoutent pas et que les auditeurs sont dans l’opposition et ne peuvent donc pas aider. Elle appelle désormais de plus en plus de personnes handicapées “transparentes” à la rejoindre, à se tourner vers elle pour qu’elle puisse les aider. Selon elle, si la situation continue telle qu’elle est aujourd’hui, il n’y aura pas d’échappatoire à une manifestation de personnes handicapées qui réclameront leurs droits et les conditions de base pour leur subsistance.

5) Mes adresses email : [email protected] et : [email protected] et : [email protected] et : [email protected] et: [email protected] et : [email protected] et : [email protected] et : [email protected] et : [email protected]

6) Voici quelques liens vers mes profils sur différents réseaux sociaux :

https://www.webtalk.co/assaf.benyamini

 https://www.facebook.com/profile.php?id=100066013470424

https://twitter.com/MPn5ZoSbDwznze

https://www.youtube.com/channel/UCX17EMVKfwYLVJQN9Qlzrg

https://www.youtube.com/watch?v=sDIaII3l8gY

https://anchor.fm/assaf-benyamini

https://assafcontent.ghost.io/

https://www.youtube.com/channel/UCN4hTSj6nwuQZEcZEvicnmA

https://soundcloud.com/user-912428455?utm_source=clipboard&utm_medium=text&utm_campaign=social_sharing

7) Voici un message écrit sur Facebook par la monteuse de films ISRAELI Tali Ohaion :

18m

Tali Ohaion6 jours

pour un documentaire sur lequel elle travaille depuis quelques années

“Esther Cinema – de la Ville Blanche à la génération Netflix”,

Recherche d’archives personnelles, photographies de l’ambiance à Hamkin dans les années 90 le vendredi midi et en général, ainsi que de Dizengoff Square au début des années 80, les enfants de la place, les “freaks” qui se réunissaient sur la place .

Veuillez contacter en privé ou par téléphone 972-52-2846954

C. Vous trouverez ci-dessous ma correspondance avec le “Center for Law, Science and Technology”:

Au “Centre du droit, des sciences et de la technologie”.“.

Yahoo/Boîte de réception

 Le Centre pour la science et la technologie

Assaf Arab Tov est un service qui est fourni moyennant des frais, vous devez le payer et ne pas utiliser de programmes de contournement qui violent les droits du propriétaire. Dans le même temps, cet e-mail ne constitue pas un avis juridique. Bonsoir le lundi 28 novembre 2022 à 15h05 par Assaf Binyamini < [email protected] >

Mardi 6 décembre à 18h50

Le Centre de droit des sciences et des technologies

Bonjour Asaf, vous avez demandé si l’utilisation de tels logiciels est autorisée ou interdite selon la loi dans l’État d’Israël ? Et la réponse est non. Que vouliez-vous dire par votre question ? Le mardi 6 décembre 2022 à 19h36 par Assaf Binyamini < [email protected] > :

mardi 6 décembre à 19:57

Benjamin Asaf< [email protected] >

à:

Le Centre de droit des sciences et des technologies

lundi 12 décembre à 9:53

Je ne comprends pas la question.

Je voulais dire dans ma question exactement ce que j’ai demandé – à propos d’un logiciel qui permet aux sites de contenu de contourner les paywalls.

Vous m’avez écrit que c’est interdit par la loi – et il me semble que j’ai définitivement reçu une réponse à cela.

Salutations, Assaf Benyamini.

Masquer le message d’origine

Le mardi 6 décembre 2022 à 19:57:05GMT+2, le Center for Science and Technology Law<[email protected]> Écrit par :

Salut Assaf

Vous avez demandé si l’utilisation de tels logiciels est autorisée ou interdite selon la loi de l’État d’Israël ?

Et la réponse est non.  

Que vouliez-vous dire par votre question ?

Le mardi 6 décembre 2022 à 18:50:16GMT+2, le Center for Science and Technology Law<[email protected]> Écrit par :

Bonsoir Assaf

Un service payant doit être payé

et de ne pas utiliser de programmes de contournement qui violent les droits des propriétaires.En même temps, cet e-mail ne constitue pas un avis juridique

bonsoir

Le lundi 28 novembre 2022 à 15:05 par Assaf Binyamini <[email protected]> :

A: “Le Centre pour le droit, la science et la technologie”.

En cause : une question de légalité.

Chers Madames/ Messieurs.

Comme vous le savez, il existe de nombreux sites de contenu sur Internet où l’accès au matériel qui s’y trouve est conditionnel au paiement – ce qu’on a appelé un “paywall”.

En outre, il existe des logiciels ou des sites Web tels que le service de bouton d’accès ouvert qui offrent des méthodes pour contourner ces murs de paiement et obtenir un accès complet au contenu qui est généralement conditionné au paiement sans payer du tout.

L’utilisation de tels logiciels est-elle autorisée ou interdite selon la loi de l’État d’Israël ? Y a-t-il des précédents d’audiences devant les tribunaux qui ont traité de ceci – ou du fait que dans cette affaire, comme dans de nombreuses autres questions, la législation n’a pas rattrapé la technologie qui a progressé beaucoup plus rapidement et, par conséquent, il n’y a aucune référence à la question dans le Législation israélienne ? Quelle est la situation juridique ici?

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040. Fax-972-77-2700076.

Salutations,

Le Centre pour la science et la technologie.

2 rue Yitzhak Rabin BSR City TowerI| 11ème étage | Petah Tikva, Israël 4951738

Adresse postale : PO 3206, Petah Tikva, Israël 4952801 | Tél : 972-3-7746699 | www.lms.org.il

Salutations,

Le Centre de droit des sciences et des technologies

2 rue Yitzhak Rabin BSR City TowerI| 11ème étage | Petah Tikva, Israël 4951738

Adresse postale : PO 3206, Petah Tikva, Israël 4952801 | Tél : 03-7746699 | www.lms.org.il

D. Vous trouverez ci-dessous la lettre que j’envoie à divers endroits :

À:

Sujet: Recherche d’idées d’emploi.

Chers Madames/ Messieurs.

Je suis un homme de 50 ans de Jérusalem – un homme qui souffre de handicaps et de maladies graves. Pendant de nombreuses années, je n’ai pas pu retourner sur le marché du travail – et en raison de ma situation et de mes limites, je dois rechercher des idées non conventionnelles grâce auxquelles je pourrais le faire – et voici quelques exemples :

1) J’ai lu un article sur un projet appelé “The Honey Badger” – dans le cadre duquel les géants de la technologie tels que Google ou Facebook exploitent une société de sous-traitance basée dans la ville de Manille aux Philippines. Le rôle des employés de cette entreprise, ou d’autres entreprises contractantes (le nombre d’entreprises engagées dans ce domaine est inconnu) est de supprimer les contenus problématiques (drogues, prostitution, pédophilie, retransmissions d’exécutions ou d’activités terroristes, etc.) L’Internet. En 2018, Monday May Cinema Germans a nommé Hans Block et Moritz Reiswick a produit un film documentaire intitulé “Internet Cleaners” sur le travail des travailleurs de ces entreprises.

Je pensais par exemple travailler dans un tel cadre.

Je précise que je suis pleinement conscient du caractère offensant d’un tel travail vis-à-vis de ceux qui s’y livraient : selon diverses publications, nombre des personnes qui exerçaient ces métiers sont décédées ou ont développé des maladies mentales et physiques très graves comme le résultat d’une exposition constante et quotidienne au contenu difficile. Cependant, cela ne me décourage pas, et c’est parce que de toute façon je n’ai plus rien à perdre dans ma vie – et comme je le dis depuis de nombreuses années maintenant, je n’ai pas pu retourner sur le marché du travail (toutes les autres options de aider les organisations, les sites d’emploi ou contacter directement de nombreuses entreprises ont été épuisés – et sur de nombreuses années).

2) Comme vous le savez, les sociétés de production et les scénaristes qui tournent certaines scènes de films pour leur compte tournent parfois des passages dans lesquels sont filmés des cadavres ou des personnes apparemment mortes. Je pensais à un tel travail de représentation de cadavres – un travail qui ne nécessite aucun effort physique pour le faire et aussi un handicap sévère ne devrait certainement pas interférer.

Je soulignerais qu’il ne s’agit pas d’une blague ou d’une plaisanterie d’aucune sorte – je le dis très sérieusement – et même si c’est possible, du moins à première vue, cela aura l’air ridicule ou stupide.

3) J’ai entendu dire qu’il existe un domaine de formation aux logiciels, c’est-à-dire : les employés dont le rôle est la saisie de données dans les systèmes de développement d’intelligence artificielle ou d’apprentissage automatique – travail dont on sait qu’il est nécessaire. En saisissant des données, les programmes sont “enseignés” comment agir ou réagir dans certaines situations.

Je pense que ce type de travail peut être une excellente solution pour les cas où, d’une part, il n’y a pas de capacité

Faire un travail physique ou trop d’efforts à cause du handicap physique, mais en même temps il n’y a pas non plus de connaissances

Assez d’ordinateurs pour travailler dans la programmation.

J’ai entendu dire que dans les prisons de Finlande, on laissait les prisonniers faire ce travail.

Je pensais que même dans un tel travail, c’était possible et que je pouvais m’intégrer.

Avez-vous d’autres idées d’emplois inhabituels où une personne gravement handicapée peut également s’intégrer?

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAËL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. mobile-972-58-6784040. fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : 029[email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou :[email protected] ou: [email protected]

3)Curriculum Vitae – Asaf Binyamini :

Coordonnées personnelles : Assaf Benyamini, Tél. 029547403.

Date de naissance : 11.11.1972.

Adresse : 115 Costa Rica Street, Kiryat Menachem, Jérusalem, Israël.

Numéros de téléphone : à domicile-972-2-6427757. mobile-972-58-6784040. fax-972-77-2700076.

Éducation: 10 ans de scolarité et immatriculation partielle.

Service militaire : dispense pour raisons médicales.

L’expérience professionnelle:

1991-Travailler à la menuiserie “RESHET” (Sud de Tel-Aviv)

1998-2005-Travailler à la Bibliothèque nationale, en assistant l’équipe professionnelle de bibliothécaires dans une grande variété de tâches.

2009-2010-Travailler dans la chaîne “Avgad” pour les articles de tri de bijoux.

Février-mai 2019-travail à la société informatique HMSOFT.

Début février 2020-trois jours ouvrés de distribution de journaux aux passants dans la rue.

faire du bénévolat:

Actif dans le quartier général de lutte des handicapés.

Volontariat au Centre pour l’Exploitation des Droits de la Municipalité de Jérusalem au profit d’une population nécessiteuse.

Informations générales : très motivé, capacité à bien articuler oralement et par écrit, capacité à improviser et à résoudre des problèmes.

Je connais de longue date les organisations de la société civile.

Je souffre d’un handicap physique qui m’empêche de soulever de lourdes charges et de rester debout longtemps sur mes pieds.

E. Vous trouverez ci-dessous un e-mail que j’envoie à divers endroits :

À:

Sujet: promotion du site Web.

Chers Madames/ Messieurs.

je suis propriétaire du site https://www.disability55.com/ qui traite de la question des personnes handicapées. Le site a été construit dans un système de wordpress.org.

Il s’agit d’un site multilingue en 67 langues :Ouzbek, ukrainien, ourdou, azéri, italien, indonésien, islandais, albanais, amharique, anglais, estonien, arménien, bulgare, bosniaque, birman, biélorusse, bengali, basque, géorgien, allemand, danois, néerlandais, hongrois, hindi, vietnamien, Tadjik, turc, turkmène, télougou, tamoul, grec, yiddish, japonais, letton, lituanien, mongol, malais, maltais, macédonien, norvégien, népalais, swahili, cinghalais, chinois, slovène, slovaque, espagnol, serbe, hébreu, arabe, Pashto, polonais, portugais, philippin, finnois, persan, tchèque, français, coréen, kazakh, catalan, kirghize, croate, roumain, russe, suédois et thaï.

Je cherche un système avec lequel je peux promouvoir le site.

Qui pensez-vous peut aider avec cela?

Salutations,

Asaf Binyamin,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Je précise que je n’ai jamais abordé le sujet de la promotion de sites Web – et que je n’ai aucune connaissance ou formation sur le sujet.

2) Mon numéro d’identification : 029547403.

3) Mes adresses e-mail : [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou alors: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected]

4) J’utilise le système d’exploitation Windows 10

5) Je navigue sur Internet à l’aide d’un navigateur chrome, et utilise un agrandissement considérable des lettres d’écran en raison d’un problème de vision.

6) Je tiens à préciser que je suis une personne handicapée, qui est prise en charge par une allocation d’invalidité de l’Institut national d’assurance, et donc mes capacités concernant le paiement de l’assistance en la matière sont extrêmement problématiques.

F. Vous trouverez ci-dessous l’e-mail que j’envoie à différents endroits :

À:

Sujet: archives en ligne.

Chers Madames/ Messieurs.

J’essaie de trouver un réseau social, dont le domaine d’activité consiste à télécharger différentes archives ou collections (photos de différentes périodes, photographies uniques, etc.).

Connaissez-vous un tel réseau ?

Salutations,

Asaf Binyamin,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. mobile-972-58-6784040. fax-972-77-2700076.

post Scriptum.1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : 029547403walla.co.il ou : [email protected] ou : [email protected] ou : [email protected] ou : [email protected] ou : [email protected] .com ou :[email protected] : [email protected]

3) Mon site Web:  https://www.disability55.com/

G. Vous trouverez ci-dessous un message électronique que j’envoie à divers endroits :

À:

Sujet: services de rédaction.

Chers Madames/ Messieurs.

je suis propriétaire du site https://www.disability55.com/ qui traite de la question des personnes handicapées. Le site a été construit dans un système de wordpress.org.

Il s’agit d’un site multilingue en 67 langues :Ouzbek, ukrainien, ourdou, azéri, italien, indonésien, islandais, albanais, amharique, anglais, estonien, arménien, bulgare, bosniaque, birman, biélorusse, bengali, basque, géorgien, allemand, danois, néerlandais, hongrois, hindi, vietnamien, Tadjik, turc, turkmène, télougou, tamoul, grec, yiddish, japonais, letton, lituanien, mongol, malais, maltais, macédonien, norvégien, népalais, swahili, cinghalais, chinois, slovène, slovaque, espagnol, serbe, hébreu, arabe, Pashto, polonais, portugais, philippin, finnois, persan, tchèque, français, coréen, kazakh, catalan, kirghize, croate, roumain, russe, suédois et thaï.

Je recherche un service de rédaction d’articles pour mon site web dans ces langues.

Connaissez-vous des entreprises qui peuvent fournir un tel service?

Salutations,

Asaf Binyamin,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : [email protected] ou: [email protected] ou : [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou alors:[email protected] ou alors: [email protected] ou: [email protected]

 

3) J’utilise le système d’exploitation Windows 10

4) Je navigue sur Internet à l’aide d’un navigateur chrome, et utilise un agrandissement considérable des lettres d’écran en raison d’un problème de vision.

H. Vous trouverez ci-dessous la lettre que j’ai envoyée à la succursale de Jérusalem de l’Institut national d’assurance (j’ai envoyé à l’adresse :

L’Institut national d’assurance-district de Jérusalem,

4 rue Shimon Ben Tset,

Jérusalem

ISRAËL, code postal : 9414704.) :

15.12.2022

À : L’Institut national d’assurance – district de Jérusalem.

Sujet: rapport fonctionnel.

Le lundi 21 novembre 2022 à 14h00, une infirmière de l’Institut national d’assurance a visité mon appartement – et ceci après que j’ai soumis une réclamation concernant le Premier ministre – des services spéciaux.

Le matin, on m’a posé diverses questions sur le traitement médicamenteux, mon état de santé et mon fonctionnement quotidien.

Je suppose qu’après un tel rhume, l’infirmière de l’Institut national d’assurance a rédigé un rapport soigné à ce sujet.

Je suis intéressé à recevoir le rapport rédigé à mon sujet.

Si vous n’êtes pas prêt à m’envoyer le rapport, je vous demanderai d’en connaître les raisons.

Je serais également intéressé à être mis à jour sur l’état de la réclamation.

Salutations,

Assaf Benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. mobile-972-58-6784040. fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou:  [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected]

3) L’infirmière de l’Institut national d’assurance qui a contrôlé mon appartement : Sima-972-50-7225432.

4) Le cadre thérapeutique dans lequel je me trouve :

Association “Reut”-Auberge “Avivit”,

Ha Avivit St. 6,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9650816.

Les numéros de téléphone dans les bureaux de l’auberge : 972-2-6432551. et : 972-2-6428351.

L’adresse e-mail de l’auberge : [email protected]

L’assistante sociale de l’équipe du foyer, qui fait ses devoirs dans mon appartement : Mme Sarah

stora-972-55-6693370.

5) Le médecin de famille avec qui je suis suivi :

Dr Brandon Stewart,

Clalit Health Services – Clinique “Hatayelet”,

6, rue Daniel Ianovsky,

Jérusalem,

ISRAËL, code postal : 9338601.

numéro de téléphone du bureau La clinique : 972-2-5098282. Le numéro de fax dans le

bureaux de la clinique : 972-2-6738551.

6) Données personnelles supplémentaires : Date de naissance : 11.11.1972. Âge : 50 ans. Etat civil : Célibataire.

I. Vous trouverez ci-dessous la lettre que j’envoie à divers endroits :

À:

Sujet: Écrire pour un blog.

Chers Madames/ Messieurs.

je suis propriétaire du site https://www.disability55.com/ qui traite de la question des personnes handicapées. Le site a été construit dans un système de wordpress.org.

Il s’agit d’un site multilingue en 67 langues :Ouzbek, ukrainien, ourdou, azéri, italien, indonésien, islandais, albanais, amharique, anglais, estonien, arménien, bulgare, bosniaque, birman, biélorusse, bengali, basque, géorgien, allemand, danois, néerlandais, hongrois, hindi, vietnamien, Tadjik, turc, turkmène, télougou, tamoul, grec, yiddish, japonais, letton, lituanien, mongol, malais, maltais, macédonien, norvégien, népalais, swahili, cinghalais, chinois, slovène, slovaque, espagnol, serbe, hébreu, arabe, Pashto, polonais, portugais, philippin, finnois, persan, tchèque, français, coréen, kazakh, catalan, kirghize, croate, roumain, russe, suédois et thaï.

Je recherche des entreprises qui paient pour publier des articles sur des sites Web dans ces langues.

Connaissez-vous un tel service ?

Salutations,

Assaf Benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : 029547403walla.co.il ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou: [email protected] ou alors: [email protected] ou alors: [email protected] ou: [email protected]

3) J’utilise le système d’exploitation

Windows 10

4) Je navigue sur Internet à l’aide d’un navigateur chrome, et utilise un agrandissement considérable des lettres d’écran en raison d’un problème de vision.

J. Mes liens :

1) chaîne rumble.com-Asaf Benjamin

2) Services de traduction

3) site acast.com

4) Réseau patreon.com

5)gagner de l’argent avec magenet.com

 

Print Friendly, PDF & Email